Pourquoi je vois des zigzag

Pourquoi je vois des zigzags et que faire ?

L’essentiel à retenir

  • Les zigzags lumineux et les corps flottants sont des symptômes visuels fréquents, souvent sans gravité, mais qui doivent vous inciter à consulter un ophtalmologiste pour éliminer une cause plus sérieuse.
  • L’apparition soudaine et massive de corps flottants associée à des éclairs lumineux peut traduire une déchirure ou un décollement de rétine, une urgence ophtalmologique à traiter dans les 48h pour préserver la vision.
  • Pour prendre soin de vos yeux au quotidien, adoptez une bonne hygiène visuelle : consultations régulières, protection contre les UV et les traumatismes, pauses visuelles, alimentation équilibrée, arrêt du tabac…

Vous avez soudainement aperçu des zigzags lumineux ou des éclairs devant vos yeux ? Cette expérience visuelle étrange et parfois angoissante est assez fréquente. Rassurez-vous, dans la plupart des cas, ces symptômes sont sans gravité et disparaissent spontanément. Néanmoins, ils peuvent parfois être le signe d’un trouble oculaire nécessitant une prise en charge rapide. Découvrez les principales causes de ces zigzags lumineux et les situations qui doivent vous alerter.

La migraine ophtalmique, une cause fréquente de zigzags lumineux

Dans de nombreux cas, les zigzags lumineux ou les lignes en dents de scie qui apparaissent dans votre champ visuel sont dus à une migraine ophtalmique, aussi appelée aura migraineuse. Ce trouble neurologique se manifeste par des perturbations visuelles transitoires comme des scintillements, des taches aveugles, une vision trouble ou des lignes brisées. Ces symptômes durent généralement de 5 à 30 minutes et sont parfois suivis de maux de tête. L’aura migraineuse n’a rien d’inquiétant mais elle peut être très désagréable, voire handicapante sur le moment.

Prenons l’exemple de Sophie, 35 ans, qui a soudainement vu apparaître un zigzag scintillant dans son champ visuel alors qu’elle travaillait sur son ordinateur. Inquiète, elle a consulté son médecin qui a diagnostiqué une migraine ophtalmique, probablement déclenchée par la fatigue visuelle et le stress. Il lui a conseillé d’améliorer son hygiène de vie et de faire des pauses régulières devant les écrans pour limiter ces épisodes.

Bon à savoir : Les facteurs déclencheurs d’une migraine ophtalmique sont variables d’une personne à l’autre : stress, fatigue, aliments (chocolat, fromage…), hormones… Si ces crises sont fréquentes et affectent votre qualité de vie, parlez-en à votre médecin. Il pourra vous prescrire un traitement adapté pour soulager les symptômes et espacer les épisodes migraineux.

Les myodésopsies ou corps flottants, un phénomène banal lié au vieillissement de l’œil

Avec l’âge, l’humeur vitrée qui remplit l’intérieur de l’œil a tendance à se liquéfier et à former des petits amas protéiques. Ces corps flottants, aussi appelés myodésopsies, se manifestent par de petits points, filaments, cercles ou toiles d’araignée qui se déplacent dans votre champ de vision lorsque vous bougez les yeux. Ils sont plus visibles sur un fond clair uniforme comme un mur blanc ou un ciel bleu. Si leur apparition peut être impressionnante, les myodésopsies sont la plupart du temps sans danger.

C’est le cas de Jean, 62 ans, qui a remarqué depuis quelques mois de petits filaments noirs flottant dans son champ visuel. Inquiet d’un problème oculaire, il a consulté son ophtalmologue qui l’a rassuré. Il s’agit de corps flottants, un phénomène normal lié à l’âge, sans conséquence sur sa vision. Une simple surveillance régulière suffit.

A noter : Certains facteurs comme une forte myopie, un traumatisme oculaire ou une chirurgie de l’œil favorisent le développement des corps flottants. Si vous remarquez une augmentation rapide et importante de ces myodésopsies, consultez rapidement un ophtalmologue. Cette situation peut en effet traduire une pathologie rétinienne sous-jacente comme une déchirure ou un décollement de la rétine.

Une pluie d’éclairs lumineux et de corps flottants, l’urgence à ne pas négliger

L’apparition brutale et massive de corps flottants, associée à des éclairs lumineux dans votre champ visuel, doit vous alerter. Ces symptômes peuvent être révélateurs d’une déchirure rétinienne ou d’un décollement postérieur du vitré, qui survient lorsque l’humeur vitrée se détache de la rétine. Sans prise en charge rapide, ces pathologies peuvent évoluer vers un décollement de rétine, une urgence ophtalmologique pouvant conduire à une perte définitive de la vision.

C’est malheureusement ce qui est arrivé à Pierre, 55 ans, qui a brutalement vu des dizaines de points noirs et des flashs lumineux envahir sa vision. Pensant à des symptômes de fatigue, il a tardé à consulter. Quand il a vu son ophtalmologue 10 jours plus tard, le diagnostic est tombé : décollement de rétine nécessitant une intervention chirurgicale en urgence. Malgré l’opération, Pierre a perdu une partie de son acuité visuelle. Une prise en charge plus précoce aurait permis de limiter les dégâts.

Bon à savoir : Face à des signes visuels préoccupants comme des éclairs lumineux ou une pluie soudaine de corps flottants, consultez sans attendre un ophtalmologiste, surtout si vous présentez des facteurs de risque de décollement rétinien comme un âge > 50 ans, une forte myopie, un traumatisme de l’œil, un antécédent de décollement sur l’autre œil… Votre spécialiste réalisera un examen du fond d’œil pour rechercher une éventuelle lésion rétinienne nécessitant un traitement en urgence.

Troubles visuels aigus : les bons réflexes pour préserver votre vision

Si des zigzags lumineux, des éclairs ou des corps flottants envahissent soudainement votre champ visuel, gardez votre calme et prenez rapidement rendez-vous chez un ophtalmologiste. D’autres symptômes visuels doivent aussi vous alerter : baisse d’acuité visuelle, apparition d’un voile sombre, vision déformée, douleur oculaire, rougeur de l’œil… Au moindre doute, consultez !

Muni d’un verre correcteur et d’un ophtalmoscope, votre spécialiste des yeux réalisera un examen clinique complet pour poser le diagnostic. Si besoin, des examens complémentaires comme une angiographie ou une tomographie en cohérence optique (OCT) seront réalisés pour analyser finement la rétine, détecter une éventuelle déchirure ou un décollement rétinien débutant. Si une lésion est identifiée, un traitement par laser ou une intervention chirurgicale (vitrectomie) sera programmé en urgence pour « recoller » la rétine et préserver votre acuité visuelle.

A noter : Le pronostic visuel est bon si le décollement de rétine est pris en charge dans les 48h, d’où l’importance de consulter rapidement. Suivez bien les consignes post-opératoires de votre ophtalmologue : dormir en position assise, éviter les efforts physiques, mettre les gouttes selon l’ordonnance… Ces précautions simples vous permettront de favoriser la cicatrisation rétinienne et de retrouver une bonne vision.

Au-delà de la prise en charge des urgences ophtalmologiques, adoptez au quotidien les bons réflexes pour préserver votre capital visuel. Consultez régulièrement votre ophtalmologiste, surtout après 50 ans, pour dépister précocement les pathologies oculaires liées à l’âge. Protégez vos yeux des traumatismes en portant des lunettes de protection lors d’activités à risque. Si vous êtes fort myope, évitez les sports violents comme la boxe ou le rugby.

Et en cas de chirurgie oculaire, respectez scrupuleusement les consignes post-opératoires.

Quelques règles d’hygiène de vie vous aideront aussi à prendre soin de vos yeux au fil des années. Faites régulièrement des pauses devant les écrans pour reposer votre vue. Privilégiez un bon éclairage, ni trop fort, ni trop faible, pour limiter la fatigue visuelle. Pensez à porter des lunettes de soleil avec des verres filtrants pour vous protéger des UV.

Mangez équilibré, en favorisant les aliments riches en vitamines A, C et E et en oméga 3. Enfin, si vous fumez, sachez que le tabac accroît le risque de DMLA, de cataracte et de neuropathie optique. Une bonne raison pour écraser définitivement !